Une musique à danser

 

      Le Tango argentin (musique, poésie et danse) est l'expression la plus typique d'une culture d'une incroyable richesse, née sur les rives du Río de la Plata, tout particulièrement à Buenos Aires et à Montevideo, dans la seconde moitié du XIXème siècle. C'est là, sur le terreau social d'une immigration massive, puis au cours d'une longue histoire, que l'âme du Tango a pu germer, pousser et fleurir. Tout en ayant connu bien des vicissitudes, elle demeure encore - ô combien ! - vivante aujourd'hui. Notre ambition, dans la mesure de nos moyens, est de la faire connaître et aimer...

 

    Les premiers enregistrements de musique Tango remontent au début du XXème siècle et on imagine aisément que la musique, et aussi la danse, n'ont pas cessé d'évoluer jusqu'à nos jours. Il est évident que le style des tangos enregistrés par exemple dans les années 1940-1950 est déjà bien différent de celui des tangos enregistrés dans les années 1920-1930, différent aussi d'un orchestre à l'autre. De même pour le style de tangos enregistrés par exemple par un groupe actuel, comparé par exemple à celui de tangos des années 1940-1950.                              

 (Collection Paul Edie)

 

      Au cours du temps, le Tango n'a pas été non plus toujours été dansé de la même façon, les danseurs inventant toujours de nouvelles séquences, simples ou complexes, les styles de danse pouvant, de plus, différer d'un quartier de Buenos Aires à l'autre à une même époque ! Et pourtant, autant pour la musique que pour la danse, ce sera toujours du Tango !

 

     Le style de danse de bal qui, transmis par les plus grands milongueros argentins, s'est perpétué sans interruption depuis les années 1940-1950, c'est le Tango de Salón, plus particulièrement le style de Villa Urquizadu nom du quartier de Buenos Aires.où il est né et s'est développé.

 

 

(à suivre : Le Tango de Salón dans le style Villa Urquiza)